Brèves

Le compost

 

Le compost est une manière écologique et gratuite de recycler une part importante de nos déchets directement à la maison.

 

Le compostage permet la transformation de nos déchets fermentescibles (biodégradables) en un produit bien utile aux jardiniers : le compost.

On évite ainsi la collecte, le transport et le traitement d’environ 30 % de nos ordures ménagères.

Il suffit d’un tout petit carré d’herbe (1m x 1m) pour installer un composteur ou un compost en tas.

 

Que composter ?

Tous les déchets organiques sont compostables plus ou moins rapidement :

  • les épluchures de fruits et de légumes
  • les coquilles d’œufs
  • les filtres et le marc de café
  • le thé
  • les fleurs fanées, les plantes d’intérieur
  • les tailles de haies (en petits morceaux)
  • les fanes de légumes
  • les fruits et légumes abimés
  • la tonte de gazon (en petite quantité)
  • les feuilles mortes
  • la sciure et les copeaux de bois non traités
  • le carton brun ondulé (non imprimé)

Avec un peu de pratique et dans un composteur qui fonctionne bien on peut également composter :

  • les restes de repas
  • le pain
  • la viande
  • le poisson
  • les coquillages

 

Ces déchets sont à déposer au milieu du tas et à recouvrir afin de ne pas attirer d’animaux nuisibles.

 

« Il ne faut jamais ajouter au compost une grande quantité dun même type de déchet. »

 

Le choix du composteur

Le compostage en tas

Des déchets biodégradables déposés en tas au fond du jardin finissent par ce composter cependant, cette méthode demande de la place. Le tas est souvent peu esthétique et peu pratiques à retourner et à aérer. Le temps nécessaires au compostage est long et le résultat final est un compost ayant perdu de ses qualités nutritive car il est lessivé par les pluies.

Le tas n’est adapté qu’en cas de très gros volumes à composter.

Le compostage en bac (composteur)

Le compostage en bac convient pour les plus petits volumes, il permet de garder les déchets hors de la vue et protégés des animaux et des aléas climatiques. Un composteur fermé donne un résultat de meilleure qualité mais demande une surveillance plus régulière.

 

Comment s’y prendre ?

  • Choisir l’emplacement et installer votre composteur

Adapté à votre composteur, il ne doit pas être trop loin de votre maison (le seau de la cuisine doit être vidé régulièrement). Votre composteur appréciera un coin semi-ombragé, protégé des rafales de vent et bien plat. Il doit impérativement être posé sur une surface plate et directement sur l’herbe pour permettre aux micro-organismes du sol de pénétrer facilement vos déchets.

  • Remplir votre composteur

Afin d’éviter que les liquides ne stagnent dans votre composteur commencer par le remplir avec quelques petites brindilles.

 

  • « Brun et vert en mélange, un des secrets de la réussite. »

Il est important d’équilibrer vos apports de déchets de la cuisine « déchets verts »par des apports de même volume de déchets plus secs et plus grossiers « déchets bruns » (Feuilles mortes, brindilles, carton, paille, foin,…).

 

  • Surveiller, humidifier et aérer

Si les matières semblent trop sèches en surface vous pouvez les arroser légèrement ou placer un carton humidifié directement sur votre tas de déchets.

Si, au contraire votre tas semble trop humide, aérez le à l’aide d’une fourche et profitez des jours de beau temps pour laisser le couvercle ouvert.

 

Utilisation de votre compost

Pour reconnaître un compost mûr, il suffit de quelques observations :

  • Une odeur de sous-bois se dégage de la matière
  • Le compost est de couleur marron presque noire
  • Il est impossible de reconnaître les matières introduites au début, tout est fin et homogène (hormis les petites branches que vous avez mis pour structurer votre compost)
  • Il y a beaucoup moins de vers et d’insectes

Votre compost est mûr !

Peu de plantes supportent le compost pur, pensez à le mélanger avec de la terre»

 

L’idéal est de tamiser votre compost à travers un grillage (mailles environ 1,5 à 2 cm). Les éléments trop gros retourneront dans votre composteur.

 

Vous pouvez désormais utiliser votre compost au jardin ou pour les fleurs de la maison comme du terreau. Il peut également servir d’amendement en étant incorporé à la couche superficielle de votre sol dès l’automne.

Au printemps et en été, il est un excellent paillage à déposer aux pieds de vos plantes et légumes.

 

Voir également

Programme des mercredis d’octobre à novembre

Les animateurs de la communauté de communes prennent en charge les enfants du territoire dès la ...