Accueil / Actualités / Mobilité : où se déplace-t-on pour aller travailler ?

Mobilité : où se déplace-t-on pour aller travailler ?

Dans la suite de notre mini-série sur la mobilité, voici un panorama des déplacements domicile-travail sur la ComCom Q.R.G.A. Où se déplace-t-on pour aller travailler ?

En 2016, 2 530 habitants du territoire avaient accès à l’emploi (au sens de l’INSEE), 52% d’entre eux sur leur commune de résidence, 32% dans une autre commune de la ComCom et 16% à l’extérieur de l’intercommunalité.

Notre territoire fournit donc 84 % des emplois occupés par ses habitants, essentiellement grâce au nombre élevé d’activités artisanales, agricoles et tertiaires. Le site Géométiers de la Chambre des Métiers et de l’Artisanat du Tarn et Garonne permet notamment de visualiser cette densité des activités.

La carte ci-dessous représente les déplacements des 48% d’actifs travaillant en dehors de leur commune de résidence, c’est-à-dire les habitants qui, en raison de la distance, ne peuvent pas recourir aux mobilités actives (marche à pied, vélo) pour rejoindre leur lieu d’activité professionnelle. Les déplacements sont donc effectués en quasi-totalité en voiture, et sont dirigés principalement vers des pôles d’emplois locaux : Caylus (premier pôle attracteur du territoire avec 718 emplois), Saint-Antonin (710 emplois), Laguépie (308 emplois)…

La tendance de ces dernières années est toutefois à un renforcement de l’attractivité des pôles extérieurs : entre 2011 et 2016, les trajets d’actifs de la ComCom vers Montauban ont augmenté de 56%, de 45% vers Villefranche et de 10% vers Caussade. On se déplace de plus en plus loin pour accéder à l’emploi. Cette évolution pose problème en raison de son impact financier pour les ménages (entretien et carburant) ainsi qu’en raison de son impact climatique (hausse des émissions de gaz à effet de serre).

Face à cette situation, des politiques publiques sont activement menées pour accroître le nombre d’emplois sur le territoire, en particulier dans des secteurs non délocalisables et intégrés aux circuits courts. La rapidité avec laquelle les déplacements lointains s’intensifient implique toutefois que des solutions de mobilités soient développées pour accompagner les ménages qui pratiquent ces longs trajets.

Voir également

Enquête publique PLUi : nouveau mail et observations du public

*** Report des observations *** L’enquête publique relative à la modification n°1 du PLUi débute ...